Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En ce moment

 

 

visiteurs


 Me contacter:



METEO A PARIS

 



Référencé par Blogtrafic 

This is my Google PageRank™ - SmE Rank free service Powered by Scriptme

Trouver...

Par Le Passé...

12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 18:57

Alors que mon homme devient free, de mon coté je ne vois pas passer les journées.

 

Pour la première fois, et l'unique fois de ma formation, je suis en stage dans un cabinet médical. Même si mes horaires sont confortables, je sens l'épuisement me gagner.

Un jour sur deux, une sieste est nécessaire afin que je récupère. Mais récupérer de quoi??

Et bien de cette course frénétique menée par mon infirmier (ou infirmière).

 

Les premiers soins de la matinée sont tous pour moi: glycémie puis injection d'insuline, mise de bas ou bande de contention, sous cutanées, pansement, intra-musculaire, prélèvement sanguin pour les patients ayant de la veine, car ici pas d'aiguilles avec ailettes. Voilà grosso-modo mon programme quotidien, en passant chez les patients toujours dans le même ordre, histoire de ne pas changer leurs habitudes.

Dans la seconde moitié de la matinée, c'est l'IDE qui prend le relais. Car oui, je suis plus lent que lui ou elle (plus perfectionniste??)... donc arrive un moment où si l'on veut être chez le dernier patient en temps et en heure, il faut carburer.

 

C'est ainsi que tous les jours, je vois des patients aux soins quotidiens et identiques, et d'autres qui viennent se greffer ponctuellement, ou avec une régularité moins fréquente.

Le contact est sympa: Les habitués m'apellent à l'heure actuelle par mon prénom, certaines "mamies" me font la bise et certains souhaitent que j'effectue les soins au lieu et place de l'infirmier, car je suis là pour apprendre.

Pas évident au départ de s'habituer au matériel disponible chez chaque patient pour réaliser ses soins. D'effectuer une prise de sang dans la cuisine du patient alors que ce dernier n'a pas de point d'appui. D'enfiler des bas de contention avec des dispositifs spéciaux... C'est la première fois depuis mes études que je bande des patients en crêpe ou en contention. A l'hopital, le Mépore et le Tegaderm sont d'usages, tout comme les bas de contention.

L'indépendance de l'IDE libéral me plait bien. Même s'il ne reste pas très longtemps chez les patients, à force de s'y rendre, il les connait bien, la relation de confiance est bien instaurée.

Le plus dur est qu'il n'y a pas de pause café, ni pipi d'ailleurs!

 

Ensuite, ayant plus de disponibiltés que lorsque je suis en cours; j'en profite pour faire certaines choses.

Pour la première fois de ma vie, en début de semaine, je me suis rendu, avec un ami dans une salle de sport. Oui, moi j'ai découvert des engins de torture dont je ne supposais même pas l'existence. Pendant plus d'une heure trente, j'ai couru sur un tapis (l'horeur, je suis monté jusq'à 170 battements cardiaques par minutes!), j'ai ramé, j'ai pédalé, j'ai soulevé des poids... Résultats: le soir même je me suis sentis mieux. J'ai eu la sensation de mieux respirer et d'être plus amples dans mes mouvements. Comme si mon corps s'était ouvert. Par contre, le lendemain et surlendemain... bonjour les courbatures et douleurs à l'extension des membres supérieurs! Reste que l'expérience est positive et la motivation est bien présente.

 

Pour la première fois, la semaine dernière je me suis rendu dans une association de lutte contre le VIH. Contact sympa avec un gars qui assumait la permanence. Après lui avoir donné les motivations de ma présence, il m'a remis un dossier et convié à une réunion qui a eu lieu hier au soir.

Comme souvent, je suis arrivé un peu en retard, histoire que tout le monde soit présent et que je n'ai pas à répéter mon discours de présentation. La soirée était bien sympa; ambiance cool, esprit ouvert. Un chat est apellé un chat. Nous étions six dont un travesti avec lequel j'ai bien ri. Petit bilan des activités passées le mois dernier et présentation des activités mises en place pour le mois à venir. Il y a des actions faites tous les jours ou presque; je ne pensais pas que cette association était aussi dynamique. Et c'est tant mieux. La soirée s'est terminée autour d'un petit repas, en toute convivialité.

J'espère que j'aurai du temps à leur consacrer car il y a du taff...

 

Aller, c'est le moment de retrouver mon homme!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> Les mamies aimeraient (aussi) avoir des nouvelles au changement de saison. Je ne peux pas dire fraîches puisque c'est l'été et rien depuis janvier .... bises. Marie<br />
Répondre
M
<br /> Allez je vois que tu as trouve le remède aux presque 80 kg;c'est bien de vouloir rester jeune et de continuer à plaire à l'élu de ton coeur.<br />
Répondre
M
<br /> Une petite confidence à propos des mamies (de tous âges) : elles adorent les cerises ET aiment aussi embrasser les beaux garçons ... Bisous.<br />
Répondre